Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La voiture a du mal à accélérer: Causes et Solutions

 L'hésitation du moteur se produit lorsque votre voiture manque de puissance, a des ratés ou trébuche lorsque vous appuyez sur la pédale d'accélérateur. Le problème peut rendre votre véhicule presque impossible à conduire. De plus, la cause sous-jacente du problème peut potentiellement endommager d'autres systèmes et composants.

Alors naturellement, si votre voiture hésite, vous voudrez comprendre pourquoi et résoudre le problème dès que possible.


Ma voiture a du mal à démarrer et manque d'accélération? 7 causes courantes

Malheureusement, il n'y a pas de réponse unique pour expliquer pourquoi votre voiture pourrait souffrir d'une hésitation du moteur lors de l'accélération. Pour savoir pourquoi votre véhicule hésite, vous (ou votre mécanicien) devrez faire un dépannage. Il est important de consulter un manuel de réparation ou une base de données de réparation pour déterminer le processus de diagnostic correct pour votre application.

Habituellement, vous constaterez que l'un des problèmes suivants est la cause sous-jacente de l'hésitation du moteur:


Problèmes du système d'allumage

Une bobine d'allumage défectueuse peut provoquer des ratés d'allumage et des hésitations sous charge.

Le système d'allumage est responsable de l'allumage du mélange air-carburant à l'intérieur du moteur pour créer l'énergie nécessaire pour propulser votre voiture sur la route. Des problèmes avec le système d'allumage entraîneront souvent des ratés d'allumage et une hésitation du moteur sous charge. Les problèmes courants incluent :


Problèmes de livraison de carburant

Le moteur de votre voiture a besoin d'un mélange précis d'air et de carburant pour fonctionner correctement. L'hésitation peut résulter d'un moteur pauvre (pas assez de carburant). Certaines des causes les plus courantes de problèmes de livraison de carburant comprennent :


Problèmes de capteur

De nombreux capteurs différents peuvent faire tourner le moteur en régime pauvre et/ou avoir des ratés, ce qui entraîne une hésitation lors de l'accélération. Les exemples comprennent:

Habituellement, lorsque le module ne fonctionne pas correctement, le problème est dû à un logiciel nécessitant une mise à jour.

Les capteurs du moteur de votre voiture fournissent des données à un ordinateur, souvent appelé module de commande du groupe motopropulseur (PCM). Le PCM utilise ensuite ces informations pour contrôler les dispositifs de sortie, tels que les bobines d'allumage et les injecteurs de carburant. Si le PCM rencontre des problèmes, il est possible que le véhicule hésite à l'accélération.

Gardez à l'esprit, cependant, que l'échec du PCM est assez rare. Habituellement, lorsque le module ne fonctionne pas correctement, le problème est dû à un logiciel nécessitant une mise à jour, plutôt qu'à une défaillance matérielle interne.


Problèmes de circuits

Toute l'électronique (capteurs, modules, etc.) qui régit le moteur est connectée par des circuits. Des problèmes, tels que des fils endommagés et des connexions desserrées, peuvent empêcher ces circuits de fonctionner correctement, ce qui entraîne une hésitation du véhicule.


Fuites de vide

Une fuite de vide se produit lorsque de l'air non mesuré pénètre dans le moteur, faisant sortir le mélange air-carburant. La cause première du problème peut être n'importe quoi, d'un tuyau d'aspiration qui fuit à un joint de collecteur d'admission défectueux.


Problèmes avec d'autres systèmes et composants de gestion de moteur

Mais attendez, ce n'est pas tout. Il existe d'autres systèmes et composants de gestion du moteur qui peuvent également conduire à des hésitations. Parmi les plus courants, citons :

  • Problèmes avec le système de calage variable des soupapes (VVT)
  • Problèmes avec le système de recirculation des gaz d'échappement (EGR)
  • Contre-pression d'échappement excessive (souvent causée par un convertisseur catalytique obstrué)
  • Problèmes avec le corps de papillon


Comment diagnostique-t-on l'hésitation du moteur ?

De nombreux problèmes différents peuvent faire hésiter un véhicule lors de l'accélération. Le dépannage du problème nécessite une stratégie de diagnostic systématique.

La plupart des professionnels commenceront par vérifier le véhicule pour les codes d'anomalie de diagnostic (DTC) à l'aide d'un outil d'analyse ou d'un lecteur de code. Bien que les codes ne vous disent pas exactement ce qui ne va pas avec la voiture, ils donnent un aperçu de l'endroit où vous devez commencer votre processus de dépannage.

Habituellement, l'étape suivante consiste à examiner les données en direct du véhicule sur un outil d'analyse (les lecteurs de code ne fournissent pas de données en direct). Lorsqu'il s'agit d'une hésitation du moteur, l'un des paramètres de données les plus importants à consulter est la compensation de carburant à court terme (STFT).

Une lecture STFT supérieure à 10 % (une fois que le système de commande du moteur est en mode « boucle fermée ») indique généralement que le moteur est pauvre. D'un autre côté, une lecture inférieure à -10% signifie que le moteur est riche. Avoir cette information peut vous aider à cerner les causes possibles d'un véhicule qui hésite.

La suite de votre processus de dépannage dépendra des informations que vous trouverez au cours des premières étapes de votre inspection. Par exemple, vous devrez peut-être tester des capteurs avec un multimètre numérique, utiliser un manomètre de carburant pour vérifier la pression de carburant ou vous fier à une machine à fumée pour vérifier les fuites de vide.

N'oubliez pas non plus d'effectuer une inspection visuelle. Recherchez des problèmes évidents, tels que des fils de bougie d'allumage endommagés ou des conduites de vide cassées. Réparez tous les problèmes que vous rencontrez, effacez tous les codes et testez à nouveau le véhicule.


Comment réparez-vous une voiture hésitant ou saccadée lors de l'accélération ?

Pour réparer une voiture qui hésite, vous (ou votre mécanicien) devrez dépanner le véhicule pour déterminer la cause du problème. Une fois que vous connaissez la cause du problème, vous pouvez effectuer les réparations nécessaires pour résoudre le problème.