Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comment changer une vanne PCV

La soupape PCV est un composant situé sur la partie supérieure de votre moteur et conçu pour purger le carter et réduire les émissions du véhicule. Quel est le rôle de la vanne PCV ? Elle aspire les gaz de combustion à haute pression (appelés blow-by) du carter et les dirige vers le collecteur d'admission pour qu'ils soient brûlés dans la chambre de combustion. à l'intérieur du moteur.

Un manque d'entretien régulier de votre système PCV peut éventuellement entraîner des problèmes tels que la consommation d'huile, des fuites d'huile, un ralenti irrégulier et la présence d'huile dans le boîtier du filtre à air. Pour éviter cela, pensez à remplacer la soupape PCV et à vérifier que la source de vide de la PCV est bien alimentée.


Changement de la vanne PCV: Comment faire

Le remplacement d'une vanne VPC défectueuse est généralement une tâche facile et peu coûteuse qui peut aider à éviter des problèmes plus coûteux par la suite. Si vous vous retrouvez avec une valve PCV qui doit être remplacée, vous trouverez ci-dessous les étapes à suivre pour la remplacer.

Comment changer une vanne PCV

Sur la plupart des véhicules, le remplacement de la PCV est facile. Cependant, certains ont tendance à placer la soupape PCV à des endroits farfelus. C'est le cas de la Ford Contour du milieu des années 90, dont la vanne VCP est placée entre le convertisseur catalytique et le bloc moteur. Vérifiez l'emplacement de votre vanne PCV avant de décider de la changer vous-même.

Remarque: Les informations suivantes sont des directives générales à des fins éducatives uniquement. Pour des instructions de réparation spécifiques à votre véhicule, veuillez consulter un manuel de réparation ou une base de données de réparation. Suivez les procédures de sécurité recommandées pour remplacer votre soupape PCV sans encombre.


Outils nécessaires au remplacement de la soupape PCV 

  • Valve VPC de rechange
  • Gants
  • Outils automobiles de base
  • Manuel de réparation
  • Si nécessaire : Tuyau de la valve de PCV, passe-fils du couvercle de valve


Instructions de remplacement de la soupape PCV

  1. Localisez votre soupape PCV.
  2. Si votre soupape PCV est maintenue en place par un joint en caoutchouc, vous pouvez la retirer à la main. D'autres vannes PCV sont filetées. Dans ce dernier cas, utilisez une clé ou un cliquet pour dévisser la valve. 
  3. Retirez la valve et vérifiez le tuyau. Si vous constatez que le tuyau est endommagé, envisagez de le remplacer également.
  4. Si le passe-fil en caoutchouc semble également usé ou endommagé, il faut le remplacer.
  5. Vissez la nouvelle valve à la main ou poussez-la à travers le joint en caoutchouc (selon la conception de la valve). Si la valve est filetée, utilisez une clé ou un cliquet pour la serrer jusqu'à ce qu'elle soit bien ajustée. Ne le serrez PAS trop. 
  6. Rebranchez le tuyau. 
  7. Démarrez le moteur et vérifiez que tout semble correct. 


Comment tester une vanne PCV?

Le moyen le plus simple de vérifier votre vanne VPC est de la secouer après l'avoir retirée. Dans la plupart des cas, si elle ne produit pas un bruit de cliquetis métallique lorsqu'on la secoue, elle est défectueuse et doit être remplacée. 

D'autre part, si la soupape émet un bruit de cliquetis, cela ne signifie pas nécessairement qu'elle est en bon état, car le ressort à l'intérieur peut encore être faible. Comme les valves PCV sont généralement peu coûteuses, vous devriez remplacer la vôtre si vous avez le moindre doute quant à son bon fonctionnement.

En outre, vous devez toujours remplacer la soupape PCV conformément au calendrier d'entretien recommandé par le constructeur du véhicule. 


Comment savoir si la vanne PCV est défectueuse?

Plusieurs signes peuvent indiquer que la soupape PCV est défectueuse. Voici les symptômes les plus courants auxquels vous devez faire attention:

  • Accumulation de boue dans le moteur
  • Fuites d'huile
  • Un faible sifflement ou un sifflement 
  • Présence d'huile dans le boîtier du filtre à air 
  • Voyant de contrôle du moteur allumé (les codes P0171 et P0174 peuvent être activés).
  • Augmentation de la pression interne du moteur / surpression du moteur
  • Fumée grise-blanche
  • Consommation d'huile 
  • Ralenti difficile 

Si ces symptômes ne sont pas vérifiés, ils peuvent facilement conduire à une panne de moteur ou à des complications qui pourraient affecter la conduite de votre véhicule par la suite. Le remplacement de votre soupape PCV est une mesure d'entretien préventif facile, peu coûteuse et à faible risque que vous pouvez prendre. Évitez des réparations coûteuses plus tard en traitant ces symptômes dès aujourd'hui et en remplaçant votre soupape PCV défectueuse.


À quelle fréquence devez-vous remplacer votre vanne PCV ?

Une soupape PCV défectueuse peut endommager votre moteur si elle n'est pas vérifiée. Vous devez toujours remplacer la soupape à l'intervalle suggéré par le constructeur du véhicule. Vous pouvez trouver ces informations dans le calendrier d'entretien figurant dans votre manuel du propriétaire. En outre, si vous remarquez un quelconque symptôme de défaillance de la soupape PCV, envisagez de la remplacer immédiatement. 

Remarque: tous les véhicules ne disposent pas d'une soupape PCV traditionnelle. Certains ont un orifice calibré ou un séparateur huile/vapeur à la place. 


Combien coûte le remplacement d'une vanne PCV ?

Le coût du remplacement de la soupape PCV dépend de l'année, de la marque et du modèle de votre véhicule. L'emplacement de votre soupape PCV et sa marque peuvent également affecter son prix. Une pièce de rechange peut vous coûter entre 10 et 250 euros. 

En revanche, si vous faites réparer votre véhicule dans un atelier de réparation automobile, le coût de la main-d'œuvre peut facilement dépasser 100 euros.

Si vous avez confiance en vos compétences de bricoleur et que vous voulez économiser du temps et de l'argent, vous pouvez remplacer la soupape PCV vous-même. Tout ce que vous avez à faire est de suivre les instructions appropriées et de préparer tous les outils et composants nécessaires pour faciliter la réparation.


Entretien de votre soupape PCV

Pour éviter des réparations coûteuses à l'avenir, pensez à ajouter le système PCV de votre véhicule à votre programme d'entretien. Bien que certains constructeurs automobiles suggèrent d'entretenir le système tous les 20 000 à 50 000 miles, il ne s'agit pas d'une norme figée. Elle est différente pour chaque véhicule, donc pour être sûr, une inspection fréquente du système est la meilleure option pour garder votre moteur au top de ses performances. 

L'entretien préventif, y compris les changements d'huile de routine, peut avoir un impact positif sur la durabilité de votre soupape PCV. 

N'oubliez pas de toujours consulter votre manuel du propriétaire pour obtenir des instructions spécifiques sur l'entretien.


L'origine de la soupape PCV

La Corvair a été le premier véhicule américain équipé d'une soupape de ventilation positive du carter (VPC).

Avant l'apparition de la soupape VPC, la pression du carter due au soufflage des segments de piston était évacuée dans l'atmosphère à l'aide d'un "tube de tirage" coupé en angle et monté de manière à ce que l'air passant sous le véhicule crée une légère pression négative pour aspirer les vapeurs. Dans le trafic, cela devenait un problème dans les grandes villes et remplissait l'air de smog.

Comment changer une vanne PCV

eLe système PCV a remplacé le système de tube d'aspiration et a été initialement conçu pour aspirer de l'air propre à travers un petit filtre dans le carter, en purgeant les gaz de soufflage du carter et en les traitant dans la chambre de combustion. 

Vous vous souvenez peut-être du gros tuyau qui partait de l'un des cache-soupapes et se fixait sur le côté des anciens filtres à air ronds en métal, à l'intérieur desquels se trouvait un petit filtre. C'est là que le système PCV s'approvisionne en air frais sur ces anciens véhicules.

Sur les véhicules plus récents, le tuyau de "fermeture" du PCV qui fournit l'air frais est presque toujours connecté au tube d'admission d'air entre le reniflard et le corps de papillon. Cela fournit une alimentation en air propre et permet au capteur de débit massique d'air (MAF) de mesurer le débit d'air du PCV pour des calculs précis de l'alimentation en carburant du PCM. 

Sur ce type de système, le fait de laisser le bouchon de remplissage d'huile desserré ou d'avoir un joint de bouchon de remplissage d'huile défectueux peut entraîner l'entrée d'un flux d'air non mesuré dans l'admission et fausser les chiffres d'équilibrage du carburant. Si vous disposez d'un outil d'analyse qui indique la consommation de carburant, il suffit de retirer le bouchon de remplissage d'huile lorsque le moteur tourne pour que les chiffres de la consommation de carburant commencent à changer.

Certaines marques asiatiques n'ont pas de soupape PCV ; elles ont simplement raccordé une ligne de vide au couvercle du culbuteur avec un petit orifice. Les moteurs Jeep 4.0L fonctionnent de la même manière. L'orifice PCV se trouve à l'arrière du couvercle du culbuteur et peut être remplacé s'il se bouche. 

Certains moteurs GM ont ce qui ressemble à une soupape PCV normale, mais il n'y a pas de pièces internes, seulement un petit orifice. Sur d'autres moteurs GM, l'orifice VPC est intégré au couvercle du culbuteur.

Les orifices et les soupapes PCV peuvent se boucher, mais dans ce cas, les vapeurs de carter sortent du tube de fermeture et passent dans le reniflard ou le flux d'air d'admission. Si vous débranchez le tube de fermeture alors que le moteur tourne et que vous placez un doigt dessus, vous devez sentir une légère dépression si le système PCV fonctionne correctement. Si vous voyez de la vapeur d'huile au niveau du tuyau de fermeture déconnecté avec le moteur en marche et/ou de l'huile dans le filtre à air ou le tuyau d'admission, le système PCV ne fonctionne pas correctement et peut nécessiter plus qu'une valve PCV. L'alimentation en vide peut également se boucher avec de la boue.